Blog

WhatsApp transfère-t-elle des données à Facebook ?

Au cours d'une discussion à propos de la protection des données personnelles, j'ai dit que WhatsApp partageait les données de ses utilisateurs avec Facebook ce à quoi on m'a rétorqué que non ce n'était plus le cas car la CNIL avait fait interrompre la transmission des données. Comme j'ignorais cette partie de la relation entre WhatsApp et Facebook, j'ai décidé de faire quelques recherches afin de pouvoir répondre à cette question : « L'application WhatsApp transfère-t-elle des données à Facebook ? »

Reconversion du site web en statique avec Hugo

Peut-être avez-vous vu un bousculement dans vos lecteurs de flux RSS hier soir car le site web a changé ! En apparence, il peut sembler identique, cependant je l'ai entièrement converti en site web statique. J'espère maintenant pouvoir mettre à jour mon site web plus facilement et avoir réduit un tout petit peu son empreinte écologique.

BD : Fusion technologique

Je continue de m'entraîner à faire des bandes-dessinées. En voici donc une nouvelle ! Peut-être que j'arriverais à produire suffisamment de planches de qualité suffisante pour que je puisse créer un site dédié. Qui sait ? Toujours dans le thème de la relation entre la technologie et nous (le titre est important à lire), je vous laisse chercher le message que j'essaye de faire passer.

BD : Le confort

Depuis quelques semaines, je m'entraîne à dessiner quelques bandes-dessinées dans le but de diffuser des idées sous une autre forme que les articles de blog. Comme je n'ai jamais su bien dessiner jusqu'à aujourd'hui, j'ai choisi de faire les bandes-dessinées en vectoriel avec Inkscape. Je vais commencer à publier quelques bandes-dessinées mais je prends mon temps car c'est un nouvel exercice pour moi.

Éducation à la frustration

Il y a quelques semaines en regardant «(Tr)oppressé» j'ai eu une sorte de révélation en entendant la psychanalyste Fabienne Kraemer dire «aujourd'hui on n'a aucune éducation à la frustration» dans l'épisode à propos des relations amoureuses. Je pense que l'on peut comprendre en partie, avec ces mots, notre comportement aujourd'hui avec les technologies numériques et le confort auquel elles nous ont habitués.