Osons refuser le confort !

31 March 2019

Vous êtes-vous déjà posé des questions sur ce qu'est le confort  ? Nous avons l'habitude de considérer le confort comme quelque chose de bien. Car, il nous fait du « bien ». Pourtant, lorsque nous prenons le temps d'y réfléchir un petit peu, ce n'est pas toujours pour « notre bien ».

Je ne suis ni ethnologue, ni anthropologue, ni sociologue ou d'un autre métier qui pourrait avoir une légitimité sur le sujet de cet article. Cependant j'ai été initié à quelques uns de ces domaines durant mes études et je continue à m'y intéresser sur mon temps personnel. Ce que j'écris ici provient de mes observations et de mes pensées et doivent donc être considérés comme tels.

Des avantages et des inconvénients

Tout d'abord, j'ai observé dans la vie de tous les jours que tout, absolument tout, a des bons et des mauvais côtés et que, selon le contexte, l'un des deux aspects est parfois plus visible.

Par exemple, vous êtes petit ? Alors vous avez peut-être des difficultés à atteindre un objet en haut d'une étagère (inconvénient). En revanche, vos jambes ne souffrent probablement pas lorsque vous voyagez dans les transports en classe économique (avantage). Pour les personnes qui sont au contraire grandes, celles-ci peuvent facilement atteindre des choses qui sont très hautes (avantage) cependant dans le cas des transports, elles se débrouillent souvent pour étendre leurs jambes dans le couloir sans quoi leurs jambes leurs feraient souffrir (inconvénient).

Je pense qu'il est important de garder ce principe en tête, que selon le contexte, les choses peuvent avoir des avantages ou des inconvénients.

Les inconvénients du confort

Si vous êtes d'accord avec le principe que j'ai décrit précédemment, j'aimerais montrer que le confort, que nous associons généralement toujours à quelque chose de positif, peut également nous jouer des mauvais tours.

Avant cela, un bref rappel de ce qu'est le confort : « Le confort désigne de manière générale les situations où les gestes et les positions du corps humain sont ressentis comme agréable (état de bien-être) ou excluant le non-agréable ; où et quand le corps humain n'a pas d'effort à faire pour se sentir bien.  » 1. Le confort permet donc un état de bien-être. Dans cet article, j'utilise aussi d'autres mots qui sont la praticité et l'ergonomie et que j'associe au champ lexical du confort : agréable, commode. Il y a cependant des subtilités. La praticité et l'ergonomie ont dans leurs sens une notion d'efficacité et il me semble que la praticité tend plus vers l'agréable et l'ergonomie plus vers l'efficacité. J'ajoute aussi l'idée de « bon » dans l'ergonomie. Par exemple, avoir une posture ergonomique lorsqu'on soulève une charge lourde est le fait de se baisser avec les jambes et garder le dos droit afin d'être efficace d'une part et afin de préserver le dos d'autre part (c'est donc « bon » pour le dos). C'était le petit paragraphe sur la sémantique.

Voici une petite bande-dessinée que j'ai déjà publiée mais qui est pertinente dans cet article, avec sa retranscription ci-dessous.

Retranscription :

« Le confort »

Aviez-vous déjà remarqué ? Lorsqu'une personne s'assoit dans un fauteuil très confortable. Celle-ci n'arrive plus, et n'a plus envie de se relever. Comme si le confort l'avait emprisonnée.


Par cette bande-dessinée, j'ai souhaité montrer que le confort nous crée un sentiment de bien-être (avantage), mais qui peut parfois être si grand que nous ne souhaitons plus nous en séparer alors même que nous en aurions intérêt (inconvénient).

De plus, lorsque l'on dit qu'un fauteuil est confortable, ça ne veut pas dire qu'il est ergonomique. On se sent peut-être bien en s'asseyant dedans, mais notre dos ne l'apprécie pas forcément !

Un autre inconvénient du confort et de la praticité, c'est la paresse, physique ou intellectuelle, et ensuite la dégradation de nos capacités qui peut en découler. Par exemple, j'ai observé chez moi-même une forme de paresse intellectuelle lorsque, pour faire de simples additions ou multiplications, je préfère faire le calcul avec la calculatrice. Les personnes qui vantent le progrès technologique disent que la technologie nous soulage d'une partie du travail pour que nous puissions nous adonner à ce que l'on sait faire de mieux et ainsi augmenter notre efficacité. Cependant, j'ai été tellement paresseux ces dernières années que je ne sais plus faire de simples calculs mentaux alors que je me débrouillais bien lorsque j'étais encore à l'école. Et, croyez-le ou non, mais quand je dois sortir mon téléphone pour faire un calcul, je suis bien plus lent à donner le résultat que lorsque mes parents font le calcul de tête (car ils sont moins portés sur la technologie que moi). Serais-je en train de m'abrutir ? Le confort n'est pas toujours synonyme de bien et peut nous desservir.

Le confort et la praticité pour principaux arguments

Aujourd'hui, nous trouvons de plus en plus de services et de produits qui mettent en avant leur côté pratique. Par exemple, les services de livraison de plats à domicile comme UberEats et Deliveroo ou encore les enceintes connectées et assistants personnels comme Google Home et Amazon Echo. Leurs arguments si on les résume ? « Faites encore moins d'efforts qu'avant pour obtenir ce que vous souhaitez ». Je pense qu'avant il était déjà possible de faire ce que propose ces services, mais avec ces services cela peut-être plus rapide et demander moins d'efforts.

Nous sommes donc à une époque où les services proposent la même chose qu'avant mais en « mieux », et ce « mieux » se traduit souvent par confort ou praticité. Nous choisissons aujourd'hui des produits et services avec souvent le confort comme critère principale. J'ai le sentiment que nous sommes obnubilés par le confort et que nous négligeons souvent les autres critères comme les aspects écologique, sociale, performance, durabilité et politique (oui, tout est politique).

Que c'est pratique d'utiliser des capsules de café jetables ! On peut goûter une variété de café différente à chaque tasse ! Ça ne prend que quelques minutes à préparer une tasse ! Et même pas besoin d'entretenir la machine ! ... Et l'écologie ?

Pour prendre un exemple en rapport avec le numérique, aujourd'hui des personnes peuvent préférer utiliser Facebook Messenger ou WhatsApp pour communiquer au lieu des emails ou les SMS car c'est « plus pratique ». En effet, ces solutions facilitent la communication entre les personnes via des fonctionnalités comme la gestion de groupes ou l'envoi d'images qui sont mieux gérées, mais, précisons-le, ne sont pas exclusives à Facebook Messenger et à WhatsApp. Avant qu'il n'y ait « l'effet de réseau », c'est-à-dire qu'il y ait tous nos amis et toute la famille sur ces réseaux nous « obligeant » à les y rejoindre et y rester, la praticité était un argument d'appel pour faire venir les premiers utilisateurs et utilisatrices. Le confort semble donc guider la plupart de nos choix.

Excès de confort, absence de liberté

Je pense qu'aujourd'hui les services qui nous proposent d'être pratiques en sont à un tel niveau que nous y perdons quelque chose. Notre liberté par exemple.

Oui, un minimum de confort et de praticité est nécessaire pour permettre à chacun et à chacune une qualité de vie convenable et un bien-être. Mais comme pour tout, un équilibre doit être observé et je pense que nous tendons aujourd'hui, pour une partie de la population occidentale au moins, vers l'excès. Je pense que pour certains et certaines, nous ne sommes plus dans le besoin au sens strict du terme. Serions-nous même dans le « sur-confort » ?

Lorsque nous utilisons un logiciel informatique facile à utiliser, que nous n'avons besoin de rien configurer, que tout fonctionne en un seul clic, c'est qu'il prend des décisions à notre place, c'est qu'une manière de fonctionner a été pré-configurée avant que nous ne l'utilisions. Vous vouliez juste installer votre nouvelle caméra IP et vous ne vouliez pas avoir à vous occuper de sa sécurité ? Tant pis, le fabricant de votre nouvel objet connecté à Internet a choisi de configurer un mot de passe par défaut pour vous faciliter son installation et n'importe quel pirate peut trouver votre objet connecté via un moteur de recherche spécialisé 2, y accéder et le manipuler à vos dépends. Tous les choix que nous n'avons pas à faire, ou que nous ne voulons pas faire, d'autres les font pour nous. À quel point acceptons-nous que des décisions soient prises à notre place ?

Prenons un nouvel exemple, l'entreprise Apple : celle-ci se permet de contrôler ce que nous pouvons utiliser ou non, dans l'optique de nous garantir une qualité de service, autrement dit, la meilleure « expérience utilisateur ». Une liste de quelques limitations de liberté qu'elle effectue : les baladeurs numériques iPod ne peuvent être alimentés en musiques que par le logiciel iTunes 3 et vous ne pouvez donc pas utiliser un ordinateur incompatible avec ce logiciel ; les possibilités de réparation des MacBook et des iPhone récents par un réparateur tiers (qui n'est donc pas Apple) sont fortement limitées 4 5 et il faut donc payer les réparations officielles au prix fort ; de par l'intégration vertical de ses services avec ses plateformes comme l'App Store, Apple est critiqué pour abuser de sa position et faire de la concurrence déloyale à Spotify et Kapersky par exemple 6 7 8 ; et enfin, Apple empêche de publier des contenus sur ses boutiques de livre s'ils, entre autres, mentionnent des concurrents comme Amazon 9 10. Il existe d'ailleurs une page Wikipédia, en anglais, dédiée à lister les cas de censure par Apple 11. Il ne s'agit ici que d'une courte énumération, mais Apple illustre bien cette mise en opposition, que nous retrouvons chez d'autres entreprises à succès, entre le confort des services et la liberté des utilisateurs.

Mon souhait est que nous arrêtions de considérer le confort et la praticité comme arguments valables à eux seuls lorsque nous considérons un nouveau service ou produit et que nous rééquilibrons les valeurs que nous accordons aux autres critères. S'agit-il d'un réel besoin ? Quels sont les autres aspects à prendre en compte ? Sommes-nous prêts à faire des concessions entre praticité et liberté ? Ou confort et écologie ?


  1. Confort, 2018. Wikipédia [en ligne]. [Consulté le 19 mars 2019]. Disponible à l’adresse : https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Confort&oldid=152517660 Le confort désigne de manière générale les situations où les gestes et les positions du corps humain sont ressentis comme agréable (état de bien-être) ou excluant le non-agréable  ; où et quand le corps humain n’a pas d’effort à faire pour se sentir bien. Le confort est un sentiment de bien être qui a une triple origine (physique, fonctionnelle et psychique). Page Version ID: 152517660 [return]
  2. HILL, Kashmir, 2013. The Terrifying Search Engine That Finds Internet-Connected Cameras, Traffic Lights, Medical Devices, Baby Monitors And Power Plants. Forbes [en ligne]. 4 novembre 2013. [Consulté le 31 mars 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.forbes.com/sites/kashmirhill/2013/09/04/shodan-terrifying-search-engine/ Shodan is a new tool used by the good and bad guys to find all the devices now connected to the Internet: traffic lights, power plants and even your baby monitor. [return]
  3. Apple: un écosystème bien verrouillé, 2011. Les Inrocks [en ligne]. [Consulté le 23 mars 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.lesinrocks.com/2011/01/02/actualite/apple-un-ecosysteme-bien-verrouille-1122138/ [return]
  4. MILLON, Louise, 2018. Apple bloque les réparations tierces sur ses iMac Pro et MacBook Pro 2018. Presse-Citron [en ligne]. 5 octobre 2018. [Consulté le 31 mars 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.presse-citron.net/apple-bloque-reparations-tierces-imac-pro-macbook-pro-2018/ Installée sur les iMac Pro et les MacBook Pro de 2018, la puce T2 empêcherait toutes les réparations effectuées par une autre compagnie qu’Apple. [return]
  5. Apple bloque les iPhone 8 dont l’écran a été changé par une dalle « non officielle », 2018. AppleiGeek.com [en ligne]. [Consulté le 31 mars 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.appleigeek.com/apple-bloque-les-iphone-8-dont-lecran-a-ete-change-par-une-dalle-non-officielle/ Apple compte bien verrouiller encore plus son écosystème en obligeant les possesseurs d’iPhone à passer par ses Apple Store pour des réparations. Avec iOS [return]
  6. SETRA, 2019. Apple accusé d’enfreindre les règles qu’il impose aux autres développeurs. Presse-Citron [en ligne]. 28 mars 2019. [Consulté le 31 mars 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.presse-citron.net/apple-accuse-denfreindre-les-regles-quil-impose-aux-autres-developpeurs/ Une fois de plus, Apple est accusé d’utiliser ses règlements pour favoriser ses services et défavoriser les autres développeurs d’applications. Cette fois-ci, c’est le système d’abonnement à Apple News+, un service nouvellement créé, qui est pointé du doigt. [return]
  7. GARAY, Jérome, 2019. Abus de position dominante : Kaspersky Lab accuse Apple. Génération-NT [en ligne]. 21 mars 2019. [Consulté le 31 mars 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.generation-nt.com/kaspersky-apple-abus-position-dominante-app-store-actualite-1963308.html Kaspersky Lab a également quelques reproches à l’encontre d’Apple et son App Store. Une plainte antitrust a été déposée en Russie. [return]
  8. GARAY, Jérome, 2019. Spotify accuse Apple d’abus de position dominante. Génération-NT [en ligne]. 13 mars 2019. [Consulté le 31 mars 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.generation-nt.com/spotify-apple-musique-abus-position-dominante-app-store-europe-actualite-1963035.html Spotify a décidé de saisir la Commission européenne et pointe du doigt Apple pour un abus de position dominante sur le marché de la musique en ligne via son App Store. [return]
  9. LAMBERT, Maxime, 2012. Apple retire un livre de l’iBooks Store contenant un lien vers Amazon. Maxisciences [en ligne]. 2 mars 2012. [Consulté le 31 mars 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.maxisciences.com/apple/apple-retire-un-livre-de-l-ibooks-store-contenant-un-lien-vers-amazon_art22335.html Un livre électronique (traitant de l’école) a été retiré de l’iBooks Store car il contenait un lien vers Amazon.… [return]
  10. SOLYM, Clément, 2012. L’ebook d’Holly Lisle, refusée par Apple pour du contenu Amazon. [en ligne]. 30 juillet 2012. [Consulté le 31 mars 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.actualitte.com/article/lecture-numerique/l-039-ebook-d-039-holly-lisle-refusee-par-apple-pour-du-contenu-amazon/34858 L’écrivain Holly Lisle est au cœur d’une nouvelle affaire tournant autour des sélections et... [return]
  11. Censorship by Apple, 2019. Wikipedia [en ligne]. [Consulté le 23 mars 2019]. Disponible à l’adresse : https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=Censorship_by_Apple&oldid=887848316 Censorship by Apple refers to Apple Inc.’s removal, omission, or disruption of the spread of content or information from its services or subsidiaries, such as the iTunes Store and the App Store (iOS), in order to comply with Apple’s company policies, legal demands, or various government censorship laws.Page Version ID: 887848316 [return]
Mots-clés : technologie, confort

Un commentaire ?

Vous avez repéré une erreur dans l'article ? Un point d'amélioration ? Vous pouvez envoyer vos commentaires par email à « blog arobase killiankemps.fr » avec pour objet « [Comment][fr][Osons refuser le confort !] ».
(Le « @ » a été remplacé par « arobase » afin que des robots malveillants ne puissent pas récupérer l'adresse email)

Envoyer un commentaire par email