Fini la Ruche qui dit Oui et nouvelle aventure vers les low tech !

14 March 2020

Au bout de trois ans au sein d'une entreprise incroyable et après y avoir vécu une expérience riche, j'ai quitté mon poste de devops à la Ruche qui dit Oui fin janvier 2020 pour une nouvelle aventure avec les low tech.

Depuis février 2018 déjà, je cherchais à faire évoluer mon métier vers quelque chose de plus manuel et plus écologique mais je ne savais pas comment m'y prendre. Des mois de réflexions ont passé et j'ai pris la décision de partir, même si je n'avais pas encore de plan concret.

Tout d'abord, nous avons décidé de voyager en France avec ma chérie afin de rencontrer de nouvelles initiatives écologiques dans le domaine de l'habitat et dans les low tech. Nous espérons ainsi rejoindre les projets qui nous plaisent le plus ou nous en inspirer pour lancer notre propre initiative. Je reviendrais sur ce voyage dans un prochain article car nous sommes en plein dans les préparatifs (c'est aussi la raison pour laquelle je suis moins actif sur les réseaux sociaux ces dernières semaines).

Quant à mon avenir professionnel, j'ai décidé de me convertir progressivement aux low tech. Je désigne low tech selon la définition du Low Tech Lab : une technologie utile, durable et accessible. Concrètement, je vais d'abord commencer par rendre mon métier actuel de devops le plus « écologique » possible (mais le numérique ne sera jamais écologique) en travaillant sur la sobriété numérique. J'ai déjà fait des essais en expérimentant avec le protocole Gopher et j'aimerais continuer à réduire l'empreinte écologique de mon usage numérique. Ensuite, j'aimerais progressivement quitter le « high tech », utiliser de moins en moins un ordinateur, et commencer à construire des solutions manuellement. J'ai décidé d'y aller progressivement car je ne suis aujourd'hui pas quelqu'un de bricoleur et j'aimerais voir jusqu'où je suis capable d'aller.

Aussi, j'aimerais tenter une nouvelle manière de travailler. Jusqu'à maintenant j'étais salarié dans une entreprise et la plus grande partie de mon temps était consacrée à la même chose. À peu près 39 heures par semaine devant un ordinateur, auxquelles s'ajoute mon temps personnel devant un ordinateur que je ne compte pas. Je passe beaucoup de temps devant un ordinateur dans ma vie et j'aimerais changer ça.

J'aimerais aujourd'hui essayer d'inverser le raisonnement généralement répandu de travailler pour gagner de l'argent, même si j'ai la chance d'avoir travaillé jusqu'à aujourd'hui sur des sujets qui sont généralement aussi mes centres d'intérêts. J'aimerais maintenant tenter de faire d'abord diverses activités qui me semblent avoir du sens et qui me plaisent, et ensuite de tenter d'en obtenir un revenu suffisant pour vivre. Par exemple, j'aimerais pouvoir donner des concerts une à quatre fois par mois dans un bar et en obtenir un petit revenu qui s'additionnerait à d'autres petits revenus. Je vais y aller progressivement en commençant par créer mon activité principale avec le métier que je sais déjà faire aujourd'hui dans l'informatique et qui est plutôt bien rémunéré, puis je diversifierais mes activités.

Si vous avez déjà des expériences sur cette manière de travailler/vivre avec des activités diverses en France ou si vous travaillez sur un projet en rapport avec la sobriété numérique, je serais ravi de recevoir vos témoignages ou de prendre connaissance de vos projets en sobriété numérique !

Mots-clés : low tech, sobriete numerique, La Ruche Qui Dit Oui

Un commentaire ?

Vous avez repéré une erreur dans l'article ? Un point d'amélioration ? Vous pouvez envoyer vos commentaires par email à « blog arobase killiankemps.fr » avec pour objet « [Comment][fr][Fini la Ruche qui dit Oui et nouvelle aventure vers les low tech !] ».
(Le « @ » a été remplacé par « arobase » afin que des robots malveillants ne puissent pas récupérer l'adresse email)

Envoyer un commentaire par email